« Des fruitiers en vallée de Quint ! » Achats groupés de compost et fruitiers, ateliers d’échanges et d’apprentissage…

C’est la rentrée des classes, et la rentrée des jardiniers !

L’an dernier, Valdecquint vous proposait un premier achat groupé de Pommiers de Quint à Jérôme Munoz, de framboisiers et de compost végétal.

Cette année, nous continuons notre chemin avec tout un programme autour des arbres fruitiers… On vous propose d’ores et déjà des moments d’échanges et de partage avec des professionnels, des ateliers pratiques, mais aussi des achats groupés de fruitiers et de fumier composté de brebis !

Voilà donc le programme (en construction) que l’association vous a concocté :

Achat groupé de fumier composté de brebis

David Tousseyn a récupéré pour nous une remorque de fumier de brebis bien composté. Nous vous proposons d’en récupérer au prix de :

2,50€ la poubelle de 80 litres (20€ pour 10 poubelles)

1,25€ par seau de 30 litres.

Vous allez en chercher (sur la route de Marignac à moins d’1km de St Julien) où nous avons laissé les récipients et une fourche (que vous laisserez sur place pour les suivants☺), vous signalez à Pauline (0612171823 ou pauline@valdequint.fr) combien vous en avez pris. Simple et pas cher !

Achat groupé de plants de framboisiers & caseilles bio

Christelle Chomel, qui fabrique les merveilleux sorbets « Terre du vallon » nous a aidés à acheter des plants de framboisiers bio à prix pro.

Au choix, non-remontants, variété Tulameen et Lloyd Georges (fructifient en fin juin et juillet) ou remontants, variété Heritage (fructification principale d’août à octobre).

Bonus : caseilles (hybrides de cassis et groseilles à maquereau) et des tayberries (hybride de mûre et framboise).

Le tout arrivera semaine du 1er novembre, en godets, prêts à être repiqués.

Les prix :

  • 5 Tulameen ou 5 Lloyd : 8€
  • 5 Tulameen et 5 Lloyd : 15€
  • 5 Heritage : 8€
  • 10 Heritage : 15€
  • 2 Caseilles et 1 Tayberry : 10€

(Si nous avons beaucoup de demandes, nous limiterons la commande à 10 framboisiers et 1 lot de caseille/tayberry par adhérent à jour de cotisation).

Commande à remplir sur le framaform : https://framaforms.org/commande-framboisiers-caseillers-bio-1570612540 ; ou à envoyer à pauline@valdequint.fr

Samedi 19 octobre 10h-12h: échanges pratiques sur la culture de fruitiers – à l’EPI, St Julien-en-Quint

Jérome Munoz, pépinieriste à Die (www.pepinhier.fr) viendra à l’EPI nous parler des fruitiers endémiques, de ce qui marche dans nos sols, comment planter, à quel moment, les gestes utiles et ceux qu’il ne faut pas faire.

Nous en profiterons pour lancer une commande groupée très locale de variétés anciennes et plus courantes ; et nous terminons par un pot de l’amitié à midi !

Mercredi 23 octobre à partir de 18h30 : échanges pratiques sur la culture de petits fruits – à l’EPI, St Julien-en-Quint

Échange de bonnes pratiques de culture de petits fruits avec Christelle Chomel qui cultive des centaines de petits fruits dans le vallon de Chapias à Die. Comment planter, besoins des petits fruits dans nos sols calcaires, entretien …

Le même jour, Christelle nous fera goûter ses sorbets et nous lancerons une commande groupée : sorbets bio aux fruits et aux plantes aromatiques. Les meilleurs de la Drôme !

BONUS : opération « pêches de vigne » :

Vous possédez des pêchers de vigne. Merci de confier vos noyaux à Valdequint. Nous en ferons des plants (le pêcher de vigne est un des rares arbres qui se reproduisent par semis).

________________________________________________________________________

Et au programme à venir de ces prochains mois : ateliers de greffage, ateliers de taille douce … Et lancement d’une petite pépinière de fruitiers !

Pour plus d’infos ou pour toute proposition, appelez Pauline 0612171823

L’Epilibre, 35 rue du village, 26150 St Julien en Quint

Dans la vallée, des personnes invitent le “fait maison” chez elles !

Dans la vallée, des personnes invitent le “fait maison” chez elles !

À notre époque où nous remplissons nos poubelles d’emballages plastiques, où nous achetons des produits avec une liste de composants plus grande que notre carnet d’adresses, où pour comprendre ce que signifient les E et propoxil et xylo-trucs, on se dit que finalement la messe en latin ça devait être du gâteau… et que justement, ces substances, eh bien, c’est peut-être pas du gâteau pour notre santé…!

Des personnes prennent les choses en mains : cette situation n’est pas une fatalité, d’autres manières de faire peuvent être inventées sans se casser la tête et en évitant de casser sa tirelire. Elles préfèrent éviter autant que possible l’usage des produits industriels pour fabriquer elles-mêmes les produits de leurs quotidiens : produits de nettoyage, emballages réutilisables, produits cosmétiques et, bien évidemment, la nourriture !

Ce mouvement de « faire soi-même » ou « faire maison » est mondial et, de fait, on parle aussi de « Do It Yourself » : « fais le toi-même » et en abrégé, ça devient DIY. On retrouve aussi l’expression « zéro waste / zéro déchet » pour désigner les initiatives qui évitent le gaspillage ou les emballages superflus.

Dans la vallée de Quint, plein d’initiatives fleurissent dans ce sens :

  • Mettre en commun et partager ! Un exemple : les habitant.e.s de la vallée ont initié la création de la CUMA citoyenne de Valdequint en achetant du matériel utile pour la transformation alimentaire mais qu’individuellement nous n’utilisons pas tous les jours. Aussi, autant se les prêter ! Yaourtières, pressoirs, séchoirs, stérilisateurs, épépineuses… vous pouvez les emprunter gratuitement ! Et pas besoin de présenter l’intérêt de faire ses propres bocaux…!

Et si un jour vous avez besoin d’une tronçonneuse ou d’un fer à friser, plutôt que d’un acheter un, demander à vos voisin.e.s ou envoyer nous un petit message pour que nous passions une annonce via la lettre d’info et sur notre panneau d’affichage.

  • Expérimenter et informer ! De nombreuses personnes partagent leurs recettes et leurs techniques: sur internet, on trouve de nombreuses recettes ingénieuses (en restant prudent et en gardant son bon sens) ou par l’intermédiaire de livres, on retrouve les savoir-faire de nos grands-mères. D’ailleurs, n’hésitez pas à partager votre bibliographie !

Dans la vallée, il existe déjà le collectif « des petites mains autonomes » créé par Dorothée qui propose un groupe facebook pour échanger astuces, recettes, idées et expériences. Des rencontres pour discuter ou faire soi-même ensemble sont aussi envisagées !

Et si ça vous dit de mettre en place des ateliers de couture, de fabrication de dentifrice ou autre au sein du local de l’Epilibre, c’est possible !

  • Et puis bien sur, on peut éviter de consommer plus que besoin : valoriser les achats d’occasions lors des brocantes ou aller à de bonnes adresses comme Aire Trésor par exemple ! Il existe également des zones de gratuité à Die où il est possible de donner ou de troquer.

Faire soi-même, ce n’est pas “un retour en arrière” mais plutôt la rencontre entre les savoir-faire traditionnels et les astuces qui ont passé l’épreuve du temps de nos mamies et papys avec les connaissances modernes et scientifiques : c’est plutôt une beau mariage ! Et en plus :

  • les produits fabriqués soi-même sont délicieux (saveurs, odeurs!), faits sur mesure par rapport à nos besoins, plus efficaces et… moins chers !!
  • les produits fabriqués soi-même sont un véritable plaisir à créer ! C’est ludique et amusant, et souvent on peut le faire avec nos enfants
  • les produits fabriqués soi-même sont simples : ils économisent des substances inutiles et nuisibles, et c’est – généralement – très rapide à faire !

Si vous avez des suggestions ou des idées, n’hésitez pas à les partager !

Miam les bons jus faits maison !
Comment se déplacer en mobilité douce dans la vallée de Quint ?

Comment se déplacer en mobilité douce dans la vallée de Quint ?

Habiter en vallée de Quint nous amène à être tributaire de la voiture… Pourtant de nombreuses solutions existent pour éviter de la sortir à chaque fois qu’on a besoin de se déplacer ! Voici une petite liste des solutions qui existent déjà :

TRANSPORT À LA DEMANDE – Vallée de Quint <-> Die

C’est un mini-bus qui vient vous chercher au village uniquement sur réservation. Pour les personnes de plus de 65 ans, il vient vous chercher directement à domicile. Cette organisation a été créée pour éviter à des bus de rouler vides, tout en maintenant un service en zone rurale.

Trajet simple : 2,70€. Aller-retour : 5,40€. Gratuit pour les moins de 5ans.

Trajet : Vachères, Saint-Andéol, Saint-Julien, Marignac, Die, Romeyer

Les mardis et les samedis, arrivée à Die à 9h45. Retour depuis Die à 12h

Service mis en place par le département.

Réservations 24h à l’avance : 0810 26 26 07 0,06 € TTC/MN + LE COÛT D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE

CORRESPONDANCES TRANSPORTS EN COMMUNS STE CROIX <-> DIE

Le département propose également des navettes de Ste Croix à Die afin de prendre le bus ou le train.

Comment ça marche ? Vous choisissez l’horaire de train ou de bus que vous souhaitez prendre à Die 24h avant votre départ et vous téléphonez pour réserver une navette qui vous emmènera de Ste Croix à Die, ou de Die à Ste Croix.

Prix : 5€

Réservations 24h en avance au 0810 26 26 07 0,06 € TTC/MN + coût d’un appel local

GROUPE DE COVOITURAGE DEPUIS FACEBOOK : DIE – CREST – VALENCE – LYON

Il existe un groupe de covoiturage sur facebook pour des trajets Die <-> Lyon : il est possible de demander à être déposer sur le chemin.

Groupe facebook : Covoiturage Lyonnais-Diois

https://www.facebook.com/groups/107845035995204/

PANNEAUX POUR TRAJETS RÉGULIERS DEPUIS LA VALLÉE DE QUINT

Sur l’idée des habitant.e.s, l’Épilibre proposera sous peu un panneau sur lequel les habitant.e.s de Saint-Julien en Quint peuvent informer et proposer leurs trajets réguliers, pour covoiturer ou pour rendre un petit service : ramener du pain, passer à la poste…

Vous êtes informé.e.s : un tel panneau est (bientôt !) disponible à Saint-Julien, si l’idée vous plait, vous pouvez en créer des similaires dans les autres villages et si vous avez besoin, Valdequint peut vous y aider !

GROUPE WHATSAPP POUR LES TRAJETS PONCTUELS DEPUIS LA VALLÉE DE QUINT

Valdequint a créé un groupe whatsapp permettant aux habitant.e.s de la vallée d’informer l’ensemble des inscrit.e.s lorsqu’ils se rendent à Die – ou ailleurs – afin de covoiturer ou de rendre un petit service.

Lorsque vous êtes intéressé.e.s, il vous suffit d’ouvrir le message et de demander / informer sur votre besoin ou votre trajet. Le reste du temps, vous pouvez ne pas ouvrir le groupe de discussion et ne pas être importuné.e des messages. Le groupe de discussion fonctionne avec wifi et données mobiles, donc même si on capte pas, on peut recevoir les messages via une connexion internet.

Pour vous inscrire, envoyez-nous un petit message au 06 44 87 32 48

Et si vous avez besoin d’aide pour installer whatsapp ou apprendre à vous en servir, passez à l’Épilibre !

DIVERS SITES DE COVOITURAGES

Il existe de nombreux sites de covoiturages : ils ne dépendent que de nous pour fonctionner. Si nous souhaitons trouver des trajets, il nous faut déjà en chercher et en proposer ! Et communiquer autour de nous sur leur existence !

Covoiturages régionaux : https://movici.auvergnerhonealpes.fr/

Covoiturages pour trajets réguliers : https://www.laroueverte.com/

Covoiturages ponctuels, sans commission du site (anciennement covoiturage-libre) : https://www.mobicoop.fr/

Covoiturages avec commission, le site le plus connu et donc avec le plus d’offres : https://www.blablacar.fr/

Covoiturages pour voyager en Europe ! https://www.europe-carpooling.fr/

ET AUTRES ASTUCES

* Évidemment il existe le stop ! Les plus téméraires partiront de la vallée, laisser sa voiture sur le petit parking de Ste Croix après le pont (près des arrêts de bus) est aussi une bonne alternative. Ainsi on peut faire du stop en direction de Die ou de Crest en étant sûre de rencontrer des voitures à toute heure de la journée, et de pouvoir rentrer dans la vallée de Quint plus facilement.

* Il est possible d’utiliser nos vélos traditionnels et électriques. Si vous souhaitez essayer un vélo électrique avant de l’acheter, pour voir si ça vous convient, il est possible d’en louer à Die. Si à l’issue de votre essai, vous êtes conquis, le prix de la location se soustraie au prix d’achat.

* Et pour le plaisir de partager avec vous la création d’une voiture à pédales : https://mypodride.com/

Si vous avez d’autres idées ou suggestions, merci de nous les partager !

Four à pain de Ste Croix, on avance!

Four à pain de Ste Croix, on avance!

Mmmh… Vous sentez l’odeur du pain chaud qui se rapproche?

Voici les photos du dernier chantier du four à pain de Ste Croix : au programme, construction du dôme en sable, voilà le résultat!
Merci à Joëlle pour ces photos…

Prochains chantiers prévus début octobre, pour toute information ou participation vous pouvez contacter Pauline au 0612171823

Le Duo Martenitsa en concert à la chapelle de Saint Andéol !

Le Duo Martenitsa en concert à la chapelle de Saint Andéol !

Mardi 10 septembre 2019 fut une journée particulière : le village de Saint Andéol accueillit le concert du Duo Martenitsa à la chapelle du hameau. Ce fut une soirée spéciale, de joie, de beauté par le plaisir de se retrouver ensemble, par le bonheur de voyager avec l’art de Catherine et Christian, et par le ravissement de se réunir au sein de la chapelle, si longtemps fermée !

18h, et sans mauvais jeu de mot : contre toute attente, le ciel était avec nous ! Il s’est arrêté de pleuvoir dès le moment de l’installation, et malgré la fraîcheur humide qui suit une journée pluvieuse, nous avons pu profiter de cette belle soirée sans averse ! Le buffet partagé et la buvette ont été installés dans le hangar de Sylvie et de sa famille : c’était beau et chaleureux ! Et miam, qu’on s’est régalé !

A 20h : hop, une nappe sur les plats qui n’ont pas été finis pour éviter que les petits chats ne se régalent en notre absence, et direction la chapelle ! Les lumières, les bougies, le tapis et les fleurs célébraient l’entrée des habitants et des musiciens. Viva la vida ! On s’installe, effectivement l’espace est parfait pour 19 personnes ! Installés confortablement sur les bancs, certains ont préférés s’asseoir devant la scène, et le voyage à contre-courant commence…

Pour la suite, on vous laisse découvrir en image l’ambiance de ce concert :

Ce fut un moment de partage et de grande beauté : un grand merci à toutes et à tous pour avoir permis cette rencontre, aux habitant.e.s pour leur accueil chez eux, dans leur grange, d’avoir déplacé les voitures, installer les panneaux, à toutes celles et ceux qui ont préparé de délicieux mets à partager, un grand merci à Catherine et Christian pour leur musique, merci à la municipalité pour nous avoir fait confiance et à la paroisse pour son soutien !

Alors, maintenant, on attend qu’une chose : la prochaine !