Matériel nécessaire

Fouloir à petits fruits manuel (si raisin, cassis …)

Broyeur à pommes électrique (pour fruits durs)

Seaux (4)

Pressoir

2 stérilisateurs

Maniques pour manipuler les récipients chauds

Couteaux pour couper les gros fruits

Une clé de 13 (si utilisation du broyeur électrique)

Si possible un karcher (cela fait gagner un temps énorme au lavage)

Accès à l’eau pour nettoyer le matériel

Accès à des prises électriques (2 circuit de 15A mini)

Etape par étape

Stériliser vos bouteilles, et autres récipients … à l’aide d’un stérilisateur en les ayant préalablement remplis d’eau chaude

En parallèle, broyer les fruits dans le broyeur électrique (pommes) ou le fouloir manuel (raisin)

Récolter le « broyat » dans les seaux et les verser dans le pressoir

Presser les fruits dès que le pressoir est plein à 3/4. récolter le jus dans des seaux

Vider le jus dans le 2eme stérilisateur et assurer la pasteurisation à 72° pendant 15 minutes

Remplir les bouteilles, si possible encore chaudes, à partir du robinet du stérilisateur

Déguster

La presse

Table inférieure en acier, appelée maie, et sa vis verticale

Deux cages ajourées en 1/2 cercle bloqués par 6 goujons

Le mécanisme en fonte « écrou » et ses 2 butées pointues en acier

6 cales de bois de 30/5/5 environ et 2 billots de 30/20/20

2 sellettes de pressage en 1/2 lune, avec anse

1 levier en acier

Monter les cages ajourées sur la maie, pattes de blocage vers le haut

Les bloquer à l’aide des goujons de blocage

Vérifier que les sellettes de pressage en 1/2 lune pourront facilement s’introduire dans le cylindre formé. Si ce n’est pas le cas, centrer les cages dans la maie

Introduire les fruits à presser dans la claie. Poser les demi-lunes sur les fruits. Ensuite y poser 4 cales, enfin le 2 autres. Et enfin les billots en position verticale.

Visser le mécanisme en fonte et le faire descendre jusqu’à ce qu’il bute contre les billots. Introduire les butées métalliques pointues dans les encoches appropriées (celle face à soi: la pointe en bas à gauche, celle derrière la vis: la pointe en bas à droite. Pour dévisser, il faudra inverser le sens des butées)

Introduire le levier dans le mécanisme et actionner celui-ci par un mouvement de va et vient. Il est parfois nécessaire de bien pousser pour qu’il s’enclenche. Lorsqu’il est trop dur d’actionner le levier, laisser exprimer le jus quelques minutes et vous pourrez à nouveau gagner quelques crans. Renouveler l’opération autant de fois que nécessaire.

II est possible d’utiliser une étamine (toile à placer à l’intérieur contre les parois de la claie)

afin de filtrer le jus lors du pressage.

Le stérilisateur en quelques mots

Attention, la puissance des stérilisateurs est de 1800W. Une prise 10A est donc nécessaire. Si les 2 stérilisateurs sont utilisés simultanément, prévoir de les brancher sur des circuits séparés.

Pour stériliser les bouteilles ou autres récipients

Tourner le bouton de gauche « thermorégulateur » sur « ébullition »

Tourner le bouton de droite (durée) sur 10 minutes

Le stérilisateur va chauffer jusqu’à T° d’ébullition°, T° qui va être gardée pendant la durée programmée, et va ensuite s’éteindre automatiquement (la lampe rouge s’éteint)

Pour pasteuriser

Tourner le bouton de gauche « thermorégulateur » sur «75°»

Tourner le bouton de droite (durée) sur la durée minimum (l’idée est d’amener le jus à sa T° de pasteurisation pendant très peu de temps (pasteurisation « flash »)

Le stérilisateur va chauffer jusqu’à 75°, T° qui va être gardée pendant la durée programmée, et va ensuite s’éteindre automatiquement (la lampe rouge s’éteint)

Dès que la lampe s’éteint, mettre en bouteilles

Éventuellement, retourner les récipients jusqu’au « cloc ou pop » qui caractérise que la pression à l’intérieur des bouteilles est régularisée (mais je ne crois pas que ce retournement ait une quelconque utilité … mais comme ma maman a toujours fait cela …)

Mettre si possible les bouteilles au frigo pendant 1 journée pour empêcher tout développement ultérieur de bactéries

Conserver ensuite en un endroit frais, jusqu’à un an (et plus)

Utiliser le broyeur électrique

Puissance : 1350w soit lignes de 7Ah

A ne pas utiliser pour quelques kg seulement. Le nettoyage de la machine est ardu.

Ne pas y jeter de fruits avant démarrage du moteur. Les lames bloqueraient.

Le bouton rouge d’arrêt doit être tiré (assurer 1/8 de tour et tirer légèrement)

Mettre en route le moteur (switch 0 / 1)

Poser un seau sous la base de la trémie, là où le broyat va s’écouler

Jeter les pommes dans la trémie

Vider les seaux au fur et à mesure dans le pressoir

Pour arrêter le moteur, appuyer sur le gros bouton rouge

Nettoyer le broyeur électrique

Dévisser les 2 boulons à l’aide d’une clé de 13

Débloquer la base de la trémie et détacher la trémie du reste du broyeur

Protéger le moteur par des plastiques

Passer l’ensemble au karcher

Remonter la trémie. Veiller à ce que les boulons soient bien vissés. Celui de gauche doit assurer un contact avec un télérupteur présent dans le petit boîtier noir. Si ce contact n’a pas lieu, le broyeur ne se mettra pas en route

Après séchage complet de l’ensemble, tester que le broyeur se met en route

Si doute ou problème, vous pouvez appeler JC Mengoni – 04 75 21 26 34 – 07 67 27 47 67

Le matériel de la CUMA citoyenne vous est prêté gracieusement par l’association Valdequint.

L’association vous demande de le rendre en parfait état de propreté.

Merci

%d blogueurs aiment cette page :