Une vallée confinée… pigeons voyageurs missionnés ! On a demandé des nouvelles du printemps qui fleurit dans les jardins de l’Ancien Monastère, et de ses confinés…! Et Lise-May nous a répondu :

” Dans le parc du monastère aujourd’hui, l’ambiance est un peu étrange…pas de flâneur, visiteur, herboriste en herbe…ou confirmé pour admirer les habitantes des lieux. Pas de question sur l’intérêt d’une parcelle que l’on est en train de biner…

Pour autant, on continue à s’activer, on désherbe, on plante, on sème, on réaménage le goutte-à-goutte, on arrose, et on valorise le carré des Antonins avec les plantes utilisées pour soigner le mal des ardents au XIIème siècle

Bien sûr on prend le temps d’admirer également les fleurs qui pointent le bout de leur nez et je prélève de quoi préparer de nouvelles recettes pour les ateliers ou la boutique…

Quelques nouveautés que vous pourrez admirer après le confinement : le lys de la madone, la chataigne de terre, de nouveaux thyms, le dictame, le souchet…et plusieurs nouvelles recettes avec les plantes du jardin et des alentours !

Au plaisir de vous retrouver bientôt

Lise-May

%d blogueurs aiment cette page :