Cet été très sec a favorisé les départs de feu dans tout le département de la Drôme et Sainte-Croix n’y a pas échappé …

Le dimanche 29 juillet vers 19h30, le feu s’est déclaré sur les pentes raides des Tours de Quint sur le versant qui surplombe la Drôme. Un impressionnant nuage de fumée rouge est apparu et a rendu les habitants particulièrement inquiets en raison de la proximité de ce feu.

L’alerte a été donnée rapidement et le village a vu arriver un déploiement important de lutte contre l’incendie avec la venue de pompiers de diverses communes et du centre de secours de la vallée de la Drôme.Le parking de la mairie a accueilli le véhicule « poste de commandement », la salle communale a été ouverte pour permettre la mise en place de l’intendance de cette arrivée massive de pompiers. 70 hommes et une quinzaine de véhicules rouges et clignotants ont investi le village, le Pont et les champs situés au bas de la montagne, au-dessus le la cave Achard-Vincent …

L’accès au sinistre était très compliqué en raison du fort dénivelé de cette montagne à pic sur la Drôme et un kilomètre de tuyaux a dû être déroulé pour pouvoir atteindre les foyers rougeâtres visibles de la D93 à mi hauteur de la barre rocheuse. Les pompiers ont mis tout en œuvre pour que le feu ne se propage pas vers le versant ouest qui domine le village.

Vers 23h le feu était sous contrôle, mais une surveillance de l’ensemble de la montagne s’est avérée nécessaire. Des lampes torches sillonnant le massif ont été vues toute la nuit à la recherche de nouveaux départs de feu. Un chasseur connaissant parfaitement la zone, a accompagné les pompiers dans ces rondes.

La surveillance s’est poursuivi le lundi toute la journée. Lundi en fin d’après midi le poste de commandement est reparti sur Valence et le mardi à 10h les tuyaux ont été retirés de la zone.

Les camions de pompiers en surveillance au pont

Mais l’aventure n’était pas terminée. Le même jour vers 11h des flammes étaient à nouveau visibles au même endroit que le 1er départ de feu et une 2ème alerte a été lancée. Le poste de commandement à peine de retour à Valence est immédiatement reparti. La décision fut alors prise de lancer une intervention de Canadair Pélican. Deux Canadair ont donc survolé le site sinistré et déversé leur cargaison d’eau pour éteindre définitivement ce nouvel incendie et Sainte-Croix a pu enfin retrouver sa sérénité.

Départs de feu accidentels ou volontaires, nous n’avons jamais eu écho des résultats de l’enquête confiée aux gendarmes de Die …

Danièle LEBAILLIF

%d blogueurs aiment cette page :