C’est par une belle journée ensoleillée que les « Journées hydrogène & de la transition énergétique » ont débuté à Saint-Julien-en-Quint ! Au programme : ateliers pédagogiques sur l’énergie, essais gratuits de vélos hydrogène, maquettes de démonstration, parcours pédagogique… Le lendemain, l’événement s’étendait tant d’un aspect géographique que sur la thématique : de Saint-Julien-en-Quint à Die en passant par Vachères, Saint-Andéol et Saint-Etienne, les animations ont englobé les thématiques de sobriété énergétique, d’autoconsommation collective, d’isolation thermique ou encore de production électrique solaire. Retour sur ces deux journées intenses.

Vendredi 18 septembre 2020

Premier véhicule hydrogène à Saint-Julien-en-Quint : « l’hydrocar »… une maquette de démonstration qui fonctionne à 100% sur de l’énergie propre ! Cette voiture de 22cm, qui convertit l’eau en hydrogène en utilisant l’énergie capturée par le soleil, a su éveiller la curiosité de petits et grands tout au long de la journée !

En parallèle de ce kit de démonstration sur l’hydrogène, un parcours pédagogique était proposé dans la salle communale de Saint-Julien-en-Quint afin d’exposer les enjeux d’une mobilité « décarbonée » ou « bas carbone » en territoire rural et d’expliciter les procédés d’obtention de l’hydrogène à partir d’une source renouvelable, schémas et chiffres à l’appui.

Tout au long de la journée, 4 vélos hydrogène étaient à disposition du public pour être essayés gratuitement sur un parcours tous niveaux. Ces vélos à assistance électrique proviennent d’une entreprise française, « Pragma industries », située à Biarritz, et tirent leur énergie d’une pile à combustible hydrogène de 250W. 

L’après-midi, ce sont près de 50 élèves de 5 à 10 ans qui ont pu participer à des ateliers pédagogiques sur le thème de l’énergie. Issus des écoles primaires de Sainte-Croix, Aurel et Saint-Julien-en-Quint, les enfants se sont creusé les méninges autour des différentes sources d’énergie, ses usages, sa mesure… A quoi l’énergie sert-elle ? Quelles différentes énergies peuvent chauffer ma maison ? Qu’est-ce qui demande le plus d’énergie entre prendre une douche et faire 10km en voiture pour se rendre au travail ?** Quels éléments naturels permettent d’obtenir une énergie « renouvelable » ?

Au cours de la soirée, près de 80 personnes ont pu participer aux échanges prévus par ACOPREV. Après une présentation sur le rôle des habitants dans le projet de transition énergétique porté par ACOPREV, des échanges ont eu lieu, puis une séance « questions/réponses » sur les projets de mobilité d’ACOPREV. Est-il possible d’installer une station hydrogène dans un territoire comme le Diois ? Des aides existent-elles pour l’acquisition d’un véhicule hydrogène ? 

La première journée s’est achevée sur un « pot de l’amitié » en plein air, où d’autres questions ont pu être posées aux différentes personnes impliquées dans le projet.

**Se rendre à son travail situé à 10km en automobile essence consomme quasiment deux fois plus que prendre une douche (5kWh pour 10km en voiture contre 2,6 kWh pour une douche)

Samedi 19 septembre 2020

La seconde journée a débuté par la visite, à vélos, de deux sites ACOPREV de production d’électricité renouvelable à Saint-Julien-en-Quint : un site de production solaire au « Serre de l’homme » et le site d’autoconsommation collective au quartier « Villeneuve ». (Après un café et des viennoiseries), nous avons donc pédalé jusqu’aux deux sites afin de poser toutes nos questions à Hubert REMILLIEUX, chargé des études techniques, qui a su répondre à un niveau de précisions très poussé, tout en rendant l’information très compréhensible !

De retour à Saint-Julien-en-Quint pour un « pique-nique villageois », nous nous sommes ensuite dispersés pour les « visites chez l’habitant ». Différents habitants ouvraient en effet leurs portes afin de faire découvrir au grand public diverses installations concourant à la sobriété énergétique. Nous avons donc pu découvrir différents types d’isolations : par l’intérieur, par l’extérieur, terre-paille, chaux-chanvre, ouate de cellulose, fibre de bois… Mais aussi un panel de poêles à bois (poêle de masse, pôle « bouilleur ») ou différents types d’assainissement (ex : phytoépuration…)

Les idées et les questions foisonnantes, les visiteurs étaient ensuite conviés à poser leurs questions techniques à des artisans locaux de la vallée de différentes spécialités à l’occasion d’un « forum » organisé à Saint-Julien-en-Quint. Qu’ils soient architectes, thermiciens, ou menuisiers spécialisés dans l’écoconstruction, nos artisans ont répondu à toutes sortes de questions du public : comment passer d’une chaudière électrique à une installation solaire thermique ? Existe-t-il des aides publiques ? Quels matériaux préconisez-vous ? Mais aussi des questionnements plus « formels » comme l’esthétique, le patrimoine architectural, l’intégration paysagère, etc. Du côté de Die, ACOPREV tenait un stand dans le cadre de l’événement cycliste « La Drômoise » afin de présenter les projets de mobilité, de promouvoir la culture « vélo » et de faire de nouveau essayer des vélos hydrogène. Ce sont près de 50 visiteurs qui se sont arrêtés au stand ACOPREV tout au long de l’après-midi.

Les bénévoles présents au stand se sont ensuite « rapatriés » à Saint-Julien-en-Quint afin de conclure ses deux jours par un « apéro-concert ». Au programme : tartinades maisons préparées avec amour par les bénévoles, clairette de Die locale et musique chaleureuse avec le duo Kalidia (accordéon/chant/batterie). Nous nous sommes quittés avec la projection du film « La Belle Verte » et l’esquisse d’une société qui a fondé son développement sur la liberté, le respect de la vie et la recherche de l’harmonie…

Cet événement n’aurait pu avoir lieu sans l’implication des bénévoles des associations ACOPREV et VALDEQUINT, à leurs idées lumineuses et à leur énergie illimitée (on reste dans la thématique des énergies renouvelables !). Si vous êtes intéressé.e.s pour rejoindre nos fières équipes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’ACOPREV par mail à acoprev@acoprev.fr ainsi qu’auprès de la Commission « Transition énergétique » de VALDEQUINT par mail à epi@valdequint.fr

%d blogueurs aiment cette page :