Une piscine à Vachères ?
Quand on se promenait cet été près de la zone de compostage de Vachères, le regard était happé par un gros trou bétonné. Le maire de Vachères aurait-il offert une piscine communale à ses administrés en guise de cadeau de fin d’année ?
Djamel serait-il occupé à la construction d’une nouvelle cave d’affinage pour ses fromages de brebis ? La mairie aurait-elle démarré un parking
souterrain pour faire face à l’augmentation de la population en âge de permis de conduire ? Oda serait-elle en manque de chantiers lourds d’hiver ? Monsanto aurait-t-elle choisi Vachères pour conserver ses semences en faveur des générations futures ?
Vous le savez maintenant, tout cela n’était que vaine supputation. Le cimetière de Vachères a vu le jour à l’initiative d’habitants du village et de la mairie. On reste ébahi devant la montagne de contraintes que requiert la
création d’un petit cimetière en zone rurale. Et pourtant, Vachères y est arrivé !
Jc Mengoni

Service civique et Ste-Croix
La commune de Ste-Croix accueille Marine en sont un intérêt commun et une
Service Civique pour une période de 9 mois.
Elle a pour mission de circuler dans le village, de rencontrer les habitants et les parents des enfants de l’école pour recueillir questions, critiques, suggestions, propositions afin de tous nous enrichir des compétences de chacun.

Ce nouvel outil de communication, comme le cahier disponible en mairie, sert à créer une dynamique entre les habitants, les élus et l’école. Les premières personnes rencontrées ont apprécié sa disponibilité, son écoute et sa discrétion. Elles ont compris le sens de cette démarche. Elles lui ont gentiment et simplement ouvert leur porte ou pris un rdv pour les jours prochains, autour d’un café, pour faire connaissance et échanger.

Nous sommes optimistes sur le bien fondé de cette démarche et en espérons des retombées positives. La construction et la consolidation de liens sont un intérêt commun et une démarche solidaire.

Josiane Brocaud pour le conseil municipal

Une nouvelle piste pour les éleveurs d’Ambel

Une piste de 8km (800m de dénivelé) que nous avons inauguré le 3 septembre en présence des élus et du sous-préfet pour un nouvel accès au plateau d’ Ambel.

La piste permet de desservir les alpages utilisés par le groupement pastoral d’Ambel-Tubanet. 25 éleveurs dont 1/4 de St Julien-en-Quint, soit un cheptel (500 bovins, 400 veaux, 50 chevaux, 1200 brebis).

Annie Fraud


%d blogueurs aiment cette page :